Campaign Monitor

 

Pépinière et Roseraie FilRoses, Le Temps des Roses

 

Feu vert pour la Taille de vos Rosiers

A vos sécateurs, feu vert pour la Taille

Un feu qui est resté un certain temps à l’orange suite à l’hiver particulier que nous avons passé.
Comme nous, en découvrant leur jardin aux premières lueurs du printemps, nombre de jardiniers furent catastrophés par la découverte des nombreuses branches noires.
Le début de l’hiver fut spécialement doux, de nombreux rosiers bourgeonnaient en janvier et les branches gorgées de sève n’ont pas résisté à la période polaire qui a suivi. La plupart des rosiers, surtout si vous aviez butté, ont toutefois gardé du bois vert à la base et repartiront en pleine forme lorsque vous leur aurez accordé les quelques soins qui suivent.

Deux familles de rosiers se sont montrées beaucoup moins résistantes comme l’on pouvait s’y attendre, les « Noisette » et les « Moschatas ». D’après les nombreux commentaires de notre clientèle nous avons pu constater que les rosiers exposés dans les parties les plus abritées du jardin ont souffert plus que les rosiers moins protégés. C’est dans la logique de cet hiver hors normes. Les rosiers plantés en situation protégée ont davantage profité des températures trop douces des premiers mois d’hiver pour bourgeonner alors que la montée de sève était moins active sur les rosiers moins abrités.


A vos sécateurs !

Document Taille Rosiers

Nous avons attendu beaucoup plus tard que d’habitude avant de vous conseiller de tailler. La poussée de sève printanière a réveillé la base de nombreux rosiers qui semblaient condamnés et l’humidité enfin présente ces derniers jours a encore accéléré le processus de poussée de sève. C’est seulement maintenant que le peut établir le bilan définitif et aider les rosiers à reprendre force et vigueur.

Certains rosiers vont devoir être taillés très bas (juste au-dessus du bois vert) et vous vous demandez si vous aurez des fleurs cette année. La réponse est OUI, bien sûr, vous constaterez même qu’une taille sévère aura pour effet de régénérer vos vieux rosiers. Cette pratique forcée, executée annuellement est néfaste car elle épuise les Rosiers mais la taille courte s’avère étonnement efficace à rendre vigueur et jeunesse  aux vieux sujets un peu malingres lorsqu’on la pratique tous les 4 ou 5 ans. Six semaines après une taille sévère vous obtiendrez sans doute un peu moins de fleurs mais plus belles et plus grosses qu’après une taille légère.

Comment pratiquer ?

Pour les rosiers remontants (qui refleurissent) qui n’ont pas souffert du tout des grands froids, vous taillerez exactement comme les autres années :

En conservant 3 à 5 branches, les plus vigoureuses et les mieux dirigées. A 15/20 cm du sol, juste au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur pour les Hybrides de thé.

De moitié, en prélevant à la base les branches grêles et mal dirigées pour les Polyanthas et Floribundas.

En supprimant un tiers des branches pour les rosiers Arbustifs et Anglais.

En épointant (en coupant les parties qui dépassent) les branches principales et en taillant à 10/15cm les branches secondaires pour les Grimpants. Sur les grimpants de 4 ans et plus que vous n’avez pas pu palisser horizontalement, vous couperez au ras du sol la plus vieille tige de manière à forcer le rosier à émettre des nouvelles pousses qui provoqueront des floraisons échelonnées sur toute la hauteur de la plante.

 

 

 

Nourrir vos Rosiers

La saison dernière certains rosiers ont fleuri d’avril à janvier, soit durant 10 mois. Vous comprendrez donc aisément que ces longues floraisons associées à un hiver spécial  auront nécessité de gros efforts énergétiques de la part des plantes. Nous allons donc nous attacher durant ce printemps à assurer les besoins en nourriture de nos rosiers et les deux mots magiques seront « engrais + arrosages ».

Contrairement aux autres années, vous pourrez offrir à vos rosiers quatre repas, au lieu des trois préconisés en juin, juillet, aôut. Juste après la taille, épandez une poignée d’engrais Or Brun spécial rosiers en granules au pied de vos rosiers, griffez légèrement le sol et arroser la base de la plante (10l d’eau par rosier).

Astuce

Dans les cas extrêmes, sur des rosiers qui ont du mal à démarrer, vous pourrez éventuellement forcer un peu la main en leur donnant une poignée d’engrais azoté ( genre engrais pour pelouses ou engrais rose). C’est une pratique à ne pas renouveler car un apport trop important d’azote rendra le feuillage moins résistant aux maladies mais si c’est une question de survie, cette méthode donne d’excellents résultats.




 

Campaign MonitorNotre prochaine lettre d’infos sera axée sur les soins à apporter à vos Rosiers. Bonne taille, bon amusement et à très bientôt sur notre site, via les réseaux sociaux ou à la Pépinière.

Mireille & Philippe

 




Si vous n'arrivez pas à lire correctement cette lettre d'information, Cliquez ici.

www.filroses.com

See our photos on Flickr Follow us on Twitter Visit us on Facebook

FilRoses, Le Temps des Roses

Rue A. Motte 19 - 1350 Orp-le-Grand (BE) +32(0)474 56 47 17